Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 23:23
Que de changement au cours du troisième mois ! Elliot discute. D'abord sur une note un peu plaintive qu'il émet, les lèvres en o sur un eu........... long, parfois interrompu comme pour différencier des mots. On lui répond de la même façon, il ajoute alors des intonations pour exprimer l'enthousiasme ou la colère ou simplement la discussion de deux personnes. Ce peut-il qu'il nous imite ? 

Et puis, il y a ses sourires. Bien qu'édentés, ils sont craquants. Surtout quand, surpris d'être observé dans des moments de rêverie, il se cache en esquissant un sourire "coquin", jouant au timide. Ou alors, c'est le sourire franc, celui qui marque l'enthousiasme, pas tout à fait encore l'éclat de rire... Un sourire sur un visage de bébé et on perçoit toute la sérénité et le bonheur simple du partage. Parce qu'avec les sourires on partage aussi, les regards, les vocalises, les mouvements des mains et pour lui des jambes.

Il se tortille dans tous les sens. Il adore se cambrer pour essayer de voir ce qu'il y a derrière lui. Et on sent toute la frustration qu'il pourrait éprouver à ne pas savoir se déplacer seul tant sa curiosité est aiguisée.

Par ailleurs, voilà deux nuits de neuf heures : 21h00, 6h00. Je devrais en profiter pour dormir au lieu de bloger, mais c'est aussi un peu de temps retrouvé pour moi.

Aujourd'hui, vaccin du troisième mois. Une seule injection. Cette fois-ci, je n'ai pas laissé l'infirmière tenir Elliot pendant la piqûre. La dernière fois, elle s'était couché sur lui comme s'il avait une force herculéenne pour que le pédiatre administre les vaccins. Bilan, le bébé était terrorisé et la mère horrifiée. Aujourd'hui, j'ai précisé au pédiatre que je pouvais tenir mon bébé tranquille sans l'infirmière. Il a pleuré au moment de la piqûre, mais les yeux dans les yeux je lui ai fait un grand sourire et ça l'a rassuré.

La grippe A m'inquiète. L'homéopathe m'a donné des granules par mesure préventive pour moi, mais rien ne peut-être donné aux bébés de l'âge d'Elliot.  

Ce week-end, petite escapade en Corrèze dans la maison de ma grand-mère paternelle aujourd'hui disparue.
Pas un voyage sensationnel, mais une petite parenthèse qui ressemble à un retour dans les sensations du passé, celles des vacances de mon enfance, des souvenirs que j'ai envie de retrouver et de partager avec Elliot.

Retrouver un point, un repère dans mon histoire, et pouvoir réveiller un peu de cette lenteur des vacances d'été qui rythmait nos journées.
D'abord, au réveil, la lumière du soleil déjà bien haut dans le ciel qui filtrait par les persiennes pendant qu'on se prélassait au lit. Le bruit dans la cuisine et..l'odeur du chocolat chaud qui fume dans les bols en terre.
Les déjeuners avec la bonne tourte du boulanger.
L'expédition jusqu'à la piscine dans le bourg un peu plus bas.
Le retour fatigués mais délassés.
Les maillots de bain qu'on rinçait au lavoir qu'utilisait ma grand-mère à l'extérieur sous l'escalier de la maison et puis qu'on étendait sur le fil à linge au soleil.
Les tourtous que ma grand-mère préparait pendant qu'on s'acharnait de toutes nos forces sur le volant au badminton au milieu de la route... On s'écartait parfois pour laisser passer les voitures.

Tous ces moments qui n'ont rien d'exceptionnels font partis de mon histoire et de ce passé je suis "née". Un peu comme les souvenirs construisent notre mémoire et nous invitent à les visiter quand comme par nostalgie on s'aperçoit qu'un enfant, notre enfant, à son tour se construit dans un temps qui fuit si vite et qui est devenu si riche, riche de sa présence et de l'urgence à profiter de ce présent qui, il y a déjà de longues années s'est enfui et dont on garde des images, des sensations comme lorsqu'on regarde une photo jaunie... Alors, on se dit, il y a si longtemps, et on ne peut revenir en arrière pour profiter de ces moments de désinvolture dont on ne soupçonnait pas la valeur précieuse.

Alors, savoir profiter du temps présent.... 
Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Bonjour bûchette...je découvre ce site au doux nom "Petit Caillou" et aussi ce billet de moments précieux...<br /> toutes les facettes de la communication chez un bébé...des 1ers balbutiements aux expressions si tendres du visage...<br /> Et puis ce retour aux sources où lees souvenirs intimes sont si présents lié à un lieu familier de son enfance...<br /> Tous ces moments là emplissent notre vie de richesse émotionnelle...<br /> Une maman de 2 petits garçons de 4ans1/2 et 2ans1/2.<br /> A bientôt...
Répondre
B
<br /> <br /> Je suis ravie de partager ces moments précieux et de constater qu'ils sont l'écho d'un vécu pour beaucoup. Merci pour ce message sympathique<br /> <br /> <br /> <br />
A
Magique.<br /> Bisous
Répondre
B
<br /> Merci<br /> <br /> <br />