Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 21:54

Difficile de trouver encore du temps pour écrire sur ce blog. 17 mois bientôt. Elliot est de plus en plus mignon. Les bêtises s'enchaînent mais la volonté de découvrir et son envie de communiquer et de partager favorisent beaucoup notre dévotion à ce petit bout que nous dévorons de bisous.

L'allaitement se poursuit. Est-ce le fait de ma volonté ou de la sienne... ? C'est épuisant, car il tète comme un nouveau né, de jour comme de nuit.

Son papa est parti en reportage photos en Allemegne pendant une semaine, au moment des vacances de la Toussaint. Une semaine ! C'est rien et c'est énorme ! Elliot n'a pas manifesté de contrariété ni ne l'a cherché. Cependant, les matins, j'ai l'impression qu'il pleurait et se sentait un peu plus perdu que d'habitude.

Il dort la première partie de la nuit dans son lit, puis vers une heure du matin (je ne regarde plus l'heure) il se réveille, se console au sein (eh oui, pas de tototte ni de doudou, pas intéressant apparemment !) et ne se rendort que contre moi. C'est une longue habitude. J'ai fini par apprendre à dormir sur un étroit bout de matelas en équilibre sur le bord, calée par les barreaux du lit de Elliot qui est plaqué contre notre lit. 

Cependant, depuis le retour de son papa, c'est pire que d'habitude. Il sait parfaitement me pousser sur le côté pour attrapper le sein et téter puis il s'endort encore plus collé à moi. Je n'ose plus bouger de peur de le réveiller et d'être encore obligée de le faire téter pour l'aider à se rendormir.

Je n'arrive pas à lui dire non. Il pique des crises proches du drogué en manque. 

Devant ce qu'on reconnaît maintenant comme un problème, nous avons cherché des pistes pour le résoudre.

L'allaitement, le portage... nous ont aider à construire une relation de confiance. Elliot est sociable et pas dans les "jupes de sa mère"; Il joue avec les autres enfants et est en bonne santé... On lui dit non et il écoute nos raisons et parfois respecte notre choix.Il est parfait, quoi ! 

Alors ? Je cherche maintenant du côté de la naissance et me pose beaucoup de questions. Sous l'effet de la haute dose de la péridurale prise en désespoir de cause, quand après ouverture totale du col, Elliot restait coincé, tête tournée vers le ciel, je n'ai pas assistée à sa naissance, trop détendu et inconsciente sous l'effet de l'anesthésie (plus de jambe et l'impression d'être complètement soulagée de mes souffrances qui avoisinaient l'agonie) et n'est rien vu des différentes manipultions qui l'ont finalement "poussées" à naître. Ce que m'en raconte mon compagnon, aujourd'hui, m'effraie constatant les difficultés de séparation que nous avons Elliot et moi.

Après avoir pensée prendre rendez-vous avec le gynécologue qui m'a accouchée pour mettre au clair ce qui s'est véritablement passé, nous avons opté pour une visite chez un micro kiné.

Un peu comme la kinésiologie que j'avais déjà expérimenté au sixième mois de grossesse, quand l'arrêt de travail s'imposa pour éviter toute naissance prématurée, la micro kiné recherche les tensions entre deux points que le praticien enserre dans ses mains de façon légère. 

Ces zones de tensions sont identifiées comme étant le résultat de souffrances mémorisées par notre corps. En fonction des zones tendues on peut conclure à différentes origines. Le but n'étant pas de chercher pourquoi elles sont là, mais plutôt de les relâcher par une manipulation. Ces tensions libérées doivent permettre d'aboutir à un mieux être, et dans le cas de Elliot à un meilleur sommeil.

Le fait est que dans ce genre de situation, il faut parfois aller voir du côté de la maman qui peut transmettre un stress à son enfant. Par ailleurs nous sommes porteur d'une hérédité qui, enfouie dans notre corps, ne nous permet pas d'identifier nos blocages, mais que nous transmettons à nos enfants. Ces fameux secrets de famille ou des traumatismes subits dont on a enfouit le souvenir ou occulté. 

Elliot a visiblement beaucoup de blocages au niveau émotionnel et par rapport à l'accouchement. On revoit la Kinésithérapeute dans trois semaines pour Elliot. Papa et maman feront leur séance respective dans les jours à venir.

 

Quel souvenir gardez-vous de votre accouchement ? 

Avez-vous testé la micro kiné ?

Vos avis m'intéressent beaucoup !!!

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
<br /> Super, l'idée de tester la microkiné! J'ai testé pour moi il y a qq années, ça m'avait fait remonter une sacrée émotion (tristesse), je n'ai pas osé y retourner à l'époque parce qu'il y avait peu<br /> de mots mis dessus par cette personne-là, peut-être qu'avec qq'un d'autre c'est mieux.<br /> Bisou à vous trois!<br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> Je crois que la séparation est aussi affaire de volonté des parents. C'est difficile au début de se relever, aller dans la pièce voisine pour dire au bébé " nous sommes à côté, rendors toi" mais<br /> c'est vital pour lui et pour le couple, car plus tard cette séparation se fait, plus elle est douloureuse. l'enfant doit apprendre à grandir aussi... Mais je comprends que pour un premier ce soit<br /> difficile de trouver ses marques. La micro kiné c'est comme l'ostéopathie cranienne? Je crois que c'est en effet très efficace.<br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> coucou<br /> très intéressant ce que tu écris<br /> concernant ton compagnon, je te redis ce que m'a dit ma pédiatre pro maternage, bio , allaitement, etc : ton homme joue son rôle de père et de "séparateur" entre l'enfant et la mère et c'est très<br /> bien<br /> Pour l'allaitement la nuit je ne sais trop que te dire car avc les miens cela ne s'est pas passé ainsi même si j'allaite la puce toujours et qu'elle aura 3 ans dans 4 mois. Mais rapidement la nuit<br /> elle a arrêté vers 7 ou 8 mois, et elle a en revanche une sucette.<br /> Regarde peut-être dans mes anciens articles le blog de catherine dumonteil-Kremer tu peux lui envoyé un message et voir avec elle ce qu'elle en pense ou voir avec la leach league.<br /> Es-tu allée voir pour Elliot un ostéopathe après sa naissance. Ce que tu fais déjà est bien continue....<br /> C'est vrai que c'est pas facile<br /> à bientôt<br /> <br /> <br />
Répondre