Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 00:20

Elliot est très observateur et manipule les objets avec méthode. Il saisit un objet, l’observe, souvent l’agite à son côté en lui faisant heurter ce qui l’environne, une table, un coussin, sa couche... Il l’abandonne ensuite. On pense tout d’abord qu’il échappe l’objet. Il suit alors des yeux la trajectoire de l’objet qui devient sonore en chutant. Je lui ramasse et lui rends. Très vite, l’objet est à nouveau éjecté. Je peux le ramasser et lui rendre, mais il ne manifeste aucune volonté particulière de le retrouver et accepte de nouveaux objets.

En fonction des possibilités motrices qu’offrent chaque objet, Elliot peut choisir de l’examiner davantage. L’emballage des chocolats de Noël, doré ou argenté est source de surprise et d’étonnement. Après avoir mangé tous les chocolats, je lui présente la plaque dans laquelle étaient rangés les chocolats. Elliot aussitôt, a arrondi sa bouche et tendu les mains vers cet objet nouveau. Cet objet était à la fois sonore, visuel par sa matière qui accroche la lumière et d’abord nouveau pour le saisir. 
 

Elliot a commencé par le frapper avec ses mains, excité par l’effet sonore produit. Puis, je lui ai découpé la plaque de façon à ce qu’il puisse s’en saisir. Après l’avoir goûté, il a fait tourner sa main qui tenait l’objet. Plus que l’objet, il semblait s’intéresser aux mouvements de sa main tenant l’objet. La plaque heurtait la table dans un battement régulier coordonné par le mouvement de sa main. Curieux, Elliot regardait son poignet, intéressé par la découverte de son aptitude à agir sur l’objet en le manipulant.

 

Ces progrès en ce moment sont impressionnants. Aux nouvelles compétences motrices s’ajoutent une réflexion qui semble tout autant programmée dans les différentes étapes de son développement. Nous sommes enthousiastes et émerveillés en découvrant cette rapide évolution d’un bébé qui était, il y a à peine plus de six mois seulement, encore dans mon ventre. Je ne vois plus le nourrisson qui ne reconnaissait que l’odeur du sein et plutôt que de la curiosité pour son environnement, semblait le craindre ce qu’il traduisait par des pleurs inconsolables.

Partager cet article

Repost 0
Published by bûchette - dans Thèmes bébé
commenter cet article

commentaires