Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 22:49
J'ai découvert un livre "l'enfant tonique et sa mère" écrit par une psychomotricienne, Suzanne B. Robert-Ouvray. Elle aborde la relation mère-enfant par le biais du développement psycho-moteur du bébé.

Elle nous rappelle qu'un bébé est une personne :(...) "il en a tous les droits : la sécurité, la tendresse, le respect, la reconnaissance, la liberté et les structures, l’expression et la communication, l’intégration, la compréhension, la réussite, le plaisir, le jeu, le mouvement.” p.145 

Ces quelques mots m’ont interpellée car bien souvent on considère les besoins physiologiques du bébé, car on peut facilement y répondre et on ignore ses besoins psychiques qui se traduisent par des manifestations émotionnelles difficiles à décrypter, d’autant plus quand, les parents ou la mère surtout les premiers mois, sont pris dans leur propre histoire ou leurs angoisses, peurs et désirs de façon plus ou moins consciente. On est alors plus ou moins réceptif aux manifestations de notre enfant.

La tonicité d'un bébé traduit les états émotionnels qu'il entretient dans sa relation d'attachement avec sa mère, les premiers mois, puisque c'est elle qui va satisfaire à ses besoins pour vivre. Ainsi, il éprouvera plus ou moins de tension au contact des vibrations émises par la mère, vibrations qui trahissent son anxiété. Toute les mères sont anxieuses et parfois se sentent coupable de cet état. Leurs compétences maternelles vont être influencées par cet état émotionnel que nous transmettons à notre enfant. 

L'attachement du bébé à sa mère est un réflexe. Son regard est suspendu à ses lèvres et à ses yeux. Il va donc tenter d'entrer en contact avec elle à tout prix et de ce fait va être une véritable éponge de ces affects. De la qualité de cet attachement nécessaire et réciproque l'enfant développera ensuite des comportements différents dans sa vie future. 

L'attachement est ce qui va ensuite permettre le détachement. Un enfant rassuré quand à l'amour que lui porte ses parents pourra alors, sans crainte d'être "abandonné", aller vers les autres et s'attacher à d'autres personnes. Du côté de la mère, l'attachement ne doit pas signifier que tous ses désirs d'avant l'enfant doivent être oublier au profit de son seul enfant. Au contraire, c'est parce qu'elle retrouvera ses désirs d'avant qu'elle pourra se détacher de son enfant. L'attachement et le détachement sont des compétences nécessaires à l'épanouissement de la mère et de l'enfant.

A ce titre, l'auteur donne quelques conseils concernant la façon de porter son enfant pour favoriser la construction de son identité corporelle, notamment en favorisant l'enroulement de l'enfant vers son centre en le portant de façon à le laisser s'enrouler contre soi. A ce titre, coucher les enfants sur le ventre, comme on nous le déconseille fortement aujourd'hui, conduit à une extension du bébé qui s'écrase ce qui génère du stress.

Conclusion personnelle. Pour l'arrivée de notre enfant, nous avons opté pour le portage en écharpe et le hamac pour dormir, deux moyens de permettre à l'enfant de conserver sa position "foetale" les premiers mois, position sécurisante et qui répond donc à un besoin physiologique. Porter son enfant ne veut pas dire "gâter" son enfant comme on peut nous le reprocher mais au contraire lui procurer une sécurité affective et répondre à un besoin physiologique.

Partager cet article

Repost 0
Published by bûchette - dans Thèmes bébé
commenter cet article

commentaires