Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 23:34

Le bébé est une personne (suite)

Parce qu’un bébé n’a pas juste besoin d’être nourri et changer, parce qu’un bébé a aussi besoin et le droit de s’exprimer, la totote du point de vue de Suzanne B.Robert-Ouvray, psychomotricienne, est à éviter fortement.

 

Quand on dit : “ la totote répond à un besoin de succion”, on se trompe.

Le bébé veut retrouver les sensations agréables qu’il connaît quand il est nourri, manipulé avec douceur, câliné. 

 

“C’est un sein vide, sans chaleur, sans liquide, sans tendresse. Le bébé tète du vide. Porteur d’une greffe maternelle, le bébé finit par s’accoutumer et il n’a plus l’occasion d’exprimer ses sentiments douloureux de colère, de rage, de tristesse. Il les tète.” p.225

 

Par ailleurs, ses pleurs expriment des choses différentes qu’une maman apprend à interpréter : “ La bouche du bébé a besoin d’être libre pour exprimer le début du langage que sont les pleurs, les gémissements et les vocalises.” p.224

 

La totote empêche l’expression des affects du bébé qui reste alors sous pression dans l’enveloppe corporelle tonique. Le bébé devient hypertonique. 
 

“ Nous savons qu’une tension corporelle qui peut être traduite en sensation, en affect et en paroles (celles de la mère), est intégrée. L’intégration a pour effet l’appartenance. Une tension intégrée devient une partie de soi, de l’univers psychocorporel du bébé. Une tension qui n’est pas passée par les différents niveaux d’organisation reste en suspens, comme un point noir dans l’organisme du bébé. Elle ne peut pas être rejetée dans le vide ; le défoulement n’a jamais permis l’intégration, il permet l’évacuation ponctuelle d’une tension, mais comme la balle de jokari au bout de son élastique, elle revient. Elle demande satisfaction. La satisfaction d’une tension, c’est son étayage psychique et son intégration.” p.225

 

Quand on dit :  "mieux vaut la totote que le pouce”, on se trompe.

“Il est prouvé que les problèmes d’ogive palatine ( palais trop creux et dents en avant) ne proviennent pas ni de la position du pouce dans la bouche ni celle de la sucette. Ce sont des déformations dues à la déglutition primaire quand l’enfant pousse sa langue contre son palais et contre ses dents pour avaler.” (...)”Un bébé hypertonique, qui a la nuque en extension reste plus longtemps en déglutition primaire. (...) Il pousse ainsi avec sa langue sur son palais et sur ses dents et les déforme.”p.228

 

 

La totote peut entraîner un phénomène de dépendance, phénomène qui pourra être répété à l’âge adulte par une dépendance à la cigarette ou autre drogue pour “se calmer”, comme quand on était petit.

 

“La totote plutôt que le pouce”, préfèrent certains parents pour garder le pouvoir sur l’enfant en la lui retirant ou en s’en servant pour faire du chantage.

 

Suzanne B.Robert-Ouvray donne ici son point de vue d’après des études et observations qui, de mon point de vue s’accordent avec la méthode ESPERE ( énergie spécifique pour écologie relationnelle essentielle) développée par Jacques Salomé, qui s’oppose au système SAPPE. 

 

Tandis que le système SAPPE instaure une relation dominant, dominé qui produit des réactions violentes ou l’autre devient Sourd, Aveugle, Pernicieux, Pervers, Energétivore, la méthode ESPERE  incite surtout chacun à revoir sa propre façon d’échanger, de partager, de s’approprier, de se confronter ou d’accepter les différences. 

 

Je retiens entre autre que cette capacité d’écoute nécessite de confirmer le point de vue de l’autre qui demande à être reconnu dans ce qu’il dit et au-delà, dans ce qu’il est. Cette relation communicante ne pourrait-elle pas s’appliquer aussi dans la relation parents-bébé?

 

 

Le bébé, à travers ses pleurs exprime des désirs d’échange, de satisfaction de besoins. Ne pas tenir compte de ce langage est une réponse violente qui maintient une relation dominant dominé au lieu de lâcher prise sur le contrôle de la relation et ainsi instaurer une relation créative vivante.

 

Référence internet pour accéder à la méthode ESPERE de Jacques Salomé :

http://www.j-salome.com/02-methode/0201-communiquer/concepts.php

 

“L’enfant tonique et sa mère” , Suzanne B.Robert-Ouvray, éd.DDB


Partager cet article

Repost 0
Published by bûchette - dans Thèmes bébé
commenter cet article

commentaires

Marylène 16/10/2009 07:35


Evidemment ça compte aussi pour moi ces moments de câlins, c'est tellement beau... Mais oui, c'est une solution de l'endormir surtout quand moi-même je suis fatiguée et que je ne peu pas attendre
qu'il dorme complétement... Mais quelque fois il lâche mon sein de lui-même et je le met au lit sans tétine ! et sans angoisse.


bûchette 16/10/2009 08:05


Il a l'air bien sympa ce petit bébé !


Marylène 16/10/2009 06:56


je suis bien d'accord mais en ce qui conscerne mon fils, il s'endort au sein.. quand il le lache il se reveille, du coup il s'endort quelque fois avec la tétine... Je ne vais pas lui en priver ni
dormir avec mion fils au sein !


bûchette 16/10/2009 07:25



Il reprendra ton sein juste pour l'avoir en bouche un moment et goûter le plaisir d'être contre sa maman dans un moment de douceur sans répondre au besoin de se nourrir. Pour moi, ça compte
autant... Evidemment, si tu veux le poser avant qu'il ne dorme complètement pour éviter des angoisses au réveil face à ta soudaine absence, c'est peut-être une solution...