Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 22:26

Il y a deux jours, enfoui sous un bonnet, une capuche par-dessus, serré dans un pull et un blouson, collé contre moi dans l’écharpe de portage, bébé est protégé, au chaud, prêt pour une ballade dans la neige fraîche.

Le temps est couvert. Nous sommes dans un cocon où la terre est plus blanche que le ciel. D’ailleurs, rien ne peut rivaliser de blancheur avec la neige. Les vaches restées au pré, surprises par la neige ne sont pas blanches. Cette après-midi, le paysan les a rentrée à l’étable. Les vaches se remettent difficilement d’atteintes pulmonaires.
 

Sur le chemin vierge de toutes traces, nous sommes les premiers à fouler la neige. Mais un peu plus bas dans le chemin, à la sortie d’un petit bois, des traces laissent supposer le passage de lapins voir d’un chevreuil. Je retiens, non sans difficulté, la chienne qui vient de voir le faisan qui, à peine inquiet, vient de sortir de la haie qui longe le chemin et marche devant nous.
 

Un paysage enneigé est un paysage contrasté. Les branches des arbres et des buissons portent leur fardeau blanc qui révèle leurs courbes et ramifications. Les troncs noirs sont habillés d’une clarté nouvelle. Les oiseaux rares ne peuvent plus se cacher. Même le troglodyte mignon au plumage marron et de petite taille est visible à celui qui n’a pas un oeil de chat.
 

La fin du jour est éclairée par la réverbération de la neige. Le paysage ressemble à celui des cartes de noël, pas d’éclairage superflu, juste la neige sur les toits des maisons et dans les champs longés de haies.

 

Aujourd’hui, la neige a bien fondu. Pourtant le vent glacial ce matin, ne laissait pas présager d’un radoucissement. Sur la route, elle fond rapidement. Il reste une camionnette jaune dans le fossé comme pour rappeler les difficultés de circulation de ces derniers jours.

Elliot semble indifférent à ses changements climatiques. Tout l’intéresse, tout est nouveau, rien n’est étrange. Le froid ne le fait pas frissonner, à peine fronce-t-il les yeux quand le vent le surprend sous sa capuche. 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by bûchette - dans Thèmes bébé
commenter cet article

commentaires